Nouvelle concession de plage naturelle et projet de mouillage écologique : Pampelonne, à l’image de Ramatuelle

LA NOUVELLE CONCESSION DE PLAGE :

« Protéger, aménager et mettre en valeur » la plage naturelle de Pampelonne, qui appartient au patrimoine national.  Ce sont les objectifs de la concession de plage naturelle de Pampelonne accordée à  la commune par arrêté préfectoral du 7 avril 2017.

Conformément aux dispositions de la loi « Littoral », une enquête publique sur le projet de concession a été organisée par le préfet du 12 décembre 2016 au 13 janvier 2017 en mairie. Chacun a pu prendre connaissance du dossier dans le hall de la mairie et être reçu par la commissaire enquêtrice lors de ses permanences.

Le préfet ayant choisi de ne pas prendre en compte l’intégralité du projet communal dans le dossier qu’il a soumis à l’enquête publique, la commune a fait part à la commissaire enquêtrice de ses observations à ce sujet.

Le rapport et les conclusions de la commissaire enquêtrice ont été transmis en mairie par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

Ils peuvent être consultés en suivant ces liens :

Rapport : cliquez ici
Conclusions : cliquez ici

Le dossier de concession dans sa version définitive résulte d’un compromis entre l’Etat et la commune. Il respecte la législation et la réglementation nationales, dont chacun peut prendre connaissance à l’article L 321-9 du code de l’environnement ou à travers les dispositions issues du Décret Plages du 26 mai 2006, introduites dans le code général de la propriété des personnes publiques, aux articles L 2124-4 et R 2124-13 et suivants.

La concession de plage naturelle de Pampelonne respecte aussi les dispositions du Schéma d’Aménagement de la Plage de Pampelonne.

 

Vous trouverez ci-dessous l’arrêté préfectoral du 7 avril 2017 (et ses pièces jointes) accordant la concession de la plage naturelle de Pampelonne à la commune de Ramatuelle :

 

Voici quelques « questions-réponses » pour vous permettre de mieux comprendre la nouvelle concession de plage naturelle de Pampelonne.

QUEL NOUVEAU VISAGE DE LA PLAGE DE PAMPELONNE AVEC CETTE NOUVELLE CONCESSION ?

D’abord, la nature sur la plage et à ses abords sera mieux respectée. La dune, milieu extrêmement riche en espèces très rares, sera reconstituée et protégée. Elle pourra être franchie mais sans être déstabilisée et fragmentée. A Pampelonne, les visiteurs entreront vraiment dans un espace naturel remarquable du littoral, et ils en auront conscience, qu’il s’agisse des parcs de stationnement ou de la plage elle-même.

Le public profitera d’un paysage plus naturel tout au long de l’année, pour s’y promener, respirer l’air marin, s’y détendre. Comme dans un immense jardin public gratuitement ouvert à tous et où, en plus, on peut se baigner dans une eau d’une parfaite qualité.

Ensuite les bâtiments d’exploitation seront à l’abri des tempêtes et des houles ; et ils seront construits exclusivement avec des matériaux naturels – du moins, ce sont les seuls matériaux qui resteront visibles. Plus de béton, du bois. Et plus aucun mobilier en plastique.

Enfin, il y aura toujours des services de grande qualité : des bains de soleil, une restauration de plage, des boutiques de plage, des massages de détente (uniquement hors domaine public maritime), des loisirs nautiques motorisés ou non, mais aussi des leçons de natation, et, nouveauté, des clubs pour enfants !

 

EST-IL VRAI QUE LE NOMBRE D’ETABLISSEMENTS DE PLAGE VA PASSER DE 27 A 23 ?

Il existe aujourd’hui sur la plage de Pampelonne 34 lots de plage : 27 consacrés aux bains de soleil et à la restauration ; 5 aux loisirs nautiques non motorisés ; 2 aux loisirs nautiques motorisés. Avec la nouvelle concession, il y aura 30 lots de plage : 23 consacrés aux bains de soleil et à la restauration, 2 à l’accueil des enfants ; 3 aux loisirs nautiques non motorisés et 2 aux loisirs nautiques motorisés.

 

TOUS LES ETABLISSEMENTS VONT-ILS DEVOIR DEMONTER LEURS BÂTIMENTS CHAQUE ANNEE ?

Parmi les établissements consacrés aux bains de soleil et à la restauration, 11 auront un bâtiment d’exploitation démontable, mais plus de la moitié (12) auront un bâtiment d’exploitation qui ne sera pas démonté car non démontable. Qu’ils soient situés sur le domaine public communal, ou sur des propriétés privées depuis déjà des décennies, ces 12 bâtiments seront contigus mais extérieurs à la plage.

 

LES ETABLISSEMENTS SERONT-ILS UNIFORMISES ?

Il n’est pas question de standardisation, car les futurs exploitants de plage réaliseront eux-mêmes les constructions avec les architectes, décorateurs et stylistes de leur choix, sur des lots de plage dont les dimensions seront elles-mêmes diverses avec de grands et de petits lots, entre 30 m et 80 m de linéaire de rivage, et de 400 à plus de 1 600 m² de surface de plage

 

LA PLAGE VA-T-ELLE PERDRE PLUS DE 2000 MATELAS ?

Le nombre de matelas loués dans les établissements de plage est d’environ 4 400 (relevé sur photographie aérienne la deuxième semaine du mois d’août), et passera à environ 3 500 dans la nouvelle concession qui respecte le  Décret plages   (passage de 30 à 20 % de plage exploitée, soit une diminution de 900 matelas et non de 2 200).

 

LA PLAGE VA-T-ELLE PERDRE 300 EMPLOIS ?

Le nombre d’emplois directs générés par l’exploitation de la plage de Pampelonne est d’un peu moins de 600. Ce nombre d’emplois n’a cessé d’augmenter entre 1974 et aujourd’hui, malgré la suppression de sept établissements durant cette même période. Avec un élargissement des possibilités d’ouvertures à l’année, il n’est pas certain que le nombre d’emplois diminue malgré le passage de  30 % à 20 % de plage exploitée imposé par le Décret plages.

 

DE « GRANDS GROUPES » VONT-ILS PRENDRE LE CONTRÔLE DE TOUS LES ETABLISSEMENTS ?

De « grands groupes » sont déjà présents sur la plage et contribuent à la diversité de l’offre, dont la commune veillera à ce qu’elle reste adaptée à tous les publics.

 

EN RESUME

Avec cette nouvelle concession, Pampelonne continuera plus que jamais à conjuguer une nature de rêve et des services[1] d’exception… à l’image de Ramatuelle !

 

 

[1] Pour ceux qui souhaitent des services. Car Pampelonne, ce sont des dizaines d’hectares sans aucun commerce pour ceux qui préfèrent la plage nature.

LE PROJET DE MOUILLAGE ÉCOLOGIQUE

ici : Pampelonne brochure ZMEL